Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Exposition-vente des gravures de Maurice Antoine – Projet Mokpokpo

25 juin à 17h00 - 27 juin à 17h00

Le Hangar et l’IRFAM présentent,
Exposition vente des gravures de Maurice Antoine, accompagnées des oeuvres de 30 artistes (peintures, sculptures, photos ) et soutenu par l’asbl « Ouverture Nord Sud ».
Au profit du projet humanitaire Gododo
Vernissage :
Vendredi 25 juin de 18h00 à 20h00
Permanence les samedis 26 et dimanche 27 juin de 14h00 à 17h00.
Avec :
Angel Beatove, Christiane Bours, Max Carnevale, Jocelyne Chaineux, Francis Cornerotte, Jean-Claude Deprez, Adelin Donnay, Véronique Evrard, Ann Graus, Jean Hannay, Monique Higny, Halinka Jakubowska, Go Jeunejean, Jean-Luc Jonlet, Lilla Lazzari, Myriam Lebrun, André Leclercq, Sandrine Longrée, Gabriel Loriers, Anne Mathurin,
Nicole Meubus, Didier Renard, Miryam Rispens, Bernadette Thiry, Geneviève Van der Wielen, Stefan Wasser, Pascale Werres, Muriel Zanardi, Pierre Gavroy, Nazife Can et Paolo Fulco.
Suite à une rencontre entre l’artiste graveur Maurice Antoine, Spyros Amoranitis et Irène Akossoua Folly, de l’association IRFAM, un échange s’engage au bénéfice du projet MOKPOKPO.

Maurice Antoine décide de mettre en place une exposition-vente de ses oeuvres au profit du projet. Il est rejoint par l’asbl «Ouverture Nord-Sud », et d’autres artistes se joignent à l’aventure. Ils seront 30 à vous proposer gravures, peintures, photographies et sculptures à des prix justes et démocratiques. Nous espérons vous y voir nombreux. Nous n’avons pas de terminal, les achats sont payables en liquide et les oeuvres peuvent être retirées dès l’achat.

L’IRFAM – Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations – est un organisme d’éducation permanente au service des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, du développement culturel et économique. L’Institut vise, par une approche multidisciplinaire, à construire des liens entre la recherche et les interventions dans le domaine de l’intégration et du développement, ainsi que de la valorisation des diversités.

Mokpokpo – Le projet d’auto-développement au Togo se différencie des projets de développement traditionnels, en ce sens que l’autonomisation des populations ciblées est au centre de chacune de ses activités. Mokpokpo est né en 1996, suite à la visite par un membre de IRFAM du village d’Hepké au Togo.

Constatant les conditions précaires aux niveaux médical et sanitaire, il fut décidé de créer un dispensaire. Cette initiative s’est, au fil des ans, transformée en un projet global dont la finalité est l’amélioration des conditions de vie des populations de la zone.

En langue locale Ewé, Mokpokpo signifie « Espoir »

Localisation
À 80 km au nord de Lomé, la zone du projet Mokpokpo couvre 4500 habitants et un ensemble de douze villages.
Viser l’auto-développement
Les notions d’autonomisation et d’auto-développement sont les garants d’ un projet viable dans le long-terme.
Finalité et objectifs du projet – L’objectif ultime du projet global de Mokpokpo est le développement durable pensé et décidé par la population locale, l’amélioration des conditions de vie des populations, par la valorisation des ressources qui sont à leur disposition, c’est-dire celles disponibles dans leur milieu. Cette région enclavée du Togo est une région assez précaire et les ressources y sont rares.

C’est la raison pour laquelle l’IRFAM soutient, entre autres, le développement de l’ agriculture écologique qui permet de maximiser les productions et de préserver les terres. Le projet Mokpokpo soutient aussi la réalisation d’ activités culturelles via la création d’ un foyer culturel dans la zone.

Humaniser les relations Nord/Sud – Qu’il s’agisse des populations togolaises ou belges, chacun retire du projet un bénéfice, une connaissance nouvelle. Outre l’objectif de soutenir l’auto-développement des populations de Mokpokpo, le projet s’inscrit également dans un échange inter-culturel grâce auquel les citoyens belges ont la possibilité de rencontrer, de tisser des liens et d en apprendre davantage sur des réalités qui peuvent nous sembler de prime abord éloignées.

La réciprocité du projet est fondamentale puisque nous considérons qu’il est important de s’éloigner d’une vision de développement aidant-aidé, mais davantage de s inscrire dans une relation inter-culturelle et de partenariat. Nous proposons ainsi via le projet Gododo de vivre une expérience inter-culturelle à travers un voyage en petit groupe.

Mokpokpo, un retour du citoyen au cœur de la solidarité ?

Détails

Début :
25 juin à 17h00
Fin :
27 juin à 17h00